30.4.13

Dragon



Une journée comme on ne s'y attend pas. Attente, grisaille, mauvaise humeur ... Et puis cette reinette, toute verte, toute blottie dans les écorces d'un palmier. Arbre à moitié carbonisé. Au bord d'un énorme rond point. Perdu au milieu du goudron. Perdue au milieu du goudron. J'ai cru que c'était un jouet. Tant son vert fluorescent était étonnant. J'ai du revenir sur mes pas, j'y croyais pas. P'tit reinette pommée à 1 mètre 40 du sol. Est-ce le fait que l'arbre était en partie brûlé, et qui l'aurait obligé à monter si haut? Elle a cligné de l'oeil. Vivante. Qu'est-ce que je fais? Une bêtise en la récupérant et plaçant ailleurs? J' l'ai prise. Et amenée jusqu'au jardin du musée des arts asiatiques. Pas de mare, mais de la verdure, de l'arrosage automatique et des multitudes de plantes pour se planquer. De mon côté, pas d'appareil. Juste celui, "pourritos", de mon téléphone. Pas grave, je sens encore sa petite tête toute douce qui essayait d'écarquiller mes mains. Les photos sont secondaires. Seront toujours secondaires... J'ai du lui faire peur. P'tite louloute. J'espère avoir bien fait. En tout cas pas de photos. Pas de photos correctes. Alors que là, effectivement, tout était merveilleux. La couleur, sa grosseur... la situation...c'est pas grave, je ferai encore plus attention lors de la prochaine fois. La frustration m'apprend à ouvrir toujours plus grand les yeux. C'est mon jeu.

En tout cas, je ne pensais pas que l'occasion allait si vite se reproduire. C'est peut-être le cadeau de ma reinette... J'me suis retrouvée dans un autre jardin l'après-midi. J'y suis allée parce qu'en cette saison, est en floraison toujours un même buisson. Que j'adore. Au printemps, ses petites fleurs m'inspirent un même souvenir. Systématiquement. Automatiquement. Je pense à chaque fois à certaines des photographies de mode de Sarah Moon. Les couleurs. Autour de cet arbre se concentrent certaines des couleurs usitées par Moon à l'époque. C'est possible, une, et une seule, période, dans l'année. Pas deux. Période donc durant laquelle je peux trouver, à cet endroit, ces teintes. Et Sarah Moon est importante pour moi. Avec Nan Goldin, ce sont les deux professionnelles qui m'ont éduquée à la photographie.






Et là, mieux que mes couleurs... ... mieux, mieux, mieux... l'objet. La nature est vraiment belle. 

Je repense très souvent dernièrement à Aristote. Penser le grand en voyant le petit. S'émerveiller de ce qui nous touche.

Je ne savais pas qu'une tipule (cousin) pouvait être si gracieuse, si merveilleuse. Que je pouvais y voir du merveilleux. Un dragon en l'occurrence! Derrière ces fleurs se cachait un magnifique dragon. Quelle beauté...la nature est mère de beautés.

















































 Merci à Tamron. Là, je ne peux que souligner mes remerciements aux ingénieurs qui conçoivent ces appareils. Ainsi qu'à Jean-Christophe.














































26.4.13

Себастьян ! Alias Sébastinov !





Un peu de PEZ dans la vie, et sûr, sûr, les préparatifs et journée se passeront sous un auspice merveilleux et ensoleillé. Anniversaire pluvieux, anniversaire heureux! ?? Je ne sais pas si le dicton se recycle... Allez, allons, un peu de PEZ et sûr, sûr, les cieux seront avec nous.